La Cour suprême du Canada juge qu’un transfert de main d’oeuvre est une vente d’entreprise

La Cour supreme du Canada, dans un jugement rendu a 6 contre 3 le 27 avril 2000, a maintenu la décision de la Cour d’appel de l’Ontario dans l’affaire Town of Ajax v. C.A.W. Local 222, dont faisait état le numéro de janvier 1999 d’AU POINT (voir « La Cour d’appel juge que le transfert de main d’oeuvre équivaut a la vente d’une entreprise » sous la rubrique « Publications »). La décision de la Cour d’appel rétablissait une décision de la Commission des relations de travail de l’Ontario, qui avait jugé que l’embauche par un employeur d’une partie importante de la main d’oeuvre d’un autre employeur constituait une vente d’entreprise au sens de la Loi sur les relations de travail de l’Ontario.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec André Champagne au (613) 563-7660, poste 229.

Related Articles

Temps alloué pour aller voter : obligation de l’employeur le jour du scrutin

Une élection fédérale générale aura lieu le lundi 20 septembre 2021. Les employeurs devraient être au courant du fait qu’en…

La Cour supérieure de justice prolonge le préavis raisonnable en raison de la COVID-19

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, l’incidence potentielle de l’arrêt de l’économie mondiale sur l’octroi de dommages-intérêts dans…

La Cour divisionnaire casse une décision historique sur la discrimination en matière d’emploi fondée sur la citoyenneté

Les lecteurs d’Au Point se rappelleront qu’en 2018, le Tribunal des droits de la personne de l’Ontario (le « Tribunal ») a…